à lire

Un peu d'histoire

Un lieu unique où l'industrie et la créativité font bon ménage

Une démarche unique en Europe au service du développement de toute la filière des industries créatives

Un peu d'histoire

Un lieu unique où l'industrie et la créativité font bon ménage

1868-1990 : un prédécesseur déjà engagé et innovant
 
1992-2014 : une reconversion réussie
 
Sur ce site de 120 000 m², articulé autour de trois bâtiments, « Pôle Patrimoine », Pôle Média » et la « Friche », se nouent des relations propices à l’inventivité.
 
En avril 1992, l’association Système Friche Théâtre déménage et investit l’ancienne Manufacture des tabacs qui surplombe le quartier populaire de la Belle de Mai. Elle établit avec la Seita, propriétaire, une convention d’occupation précaire à titre gracieux. Cet ensemble architectural imposant et exceptionnel de douze hectares est l’un des derniers témoins de l’apogée industrielle de la cité phocéenne que la crise économique a déconnecté de son environnement.
 
En 2001/2002, le site est « îloté » en 3 pôles : la mise en œuvre d’un pôle média (industries de l’audiovisuel et du multimédia) d'un côté et d’un pôle patrimonial et institutionnel de l'autre (Centre Interdisciplinaire de Conservation et Restauration du Patrimoine-CICRP, Archives Municipales, Réserve des Musées de Marseille et de l’INA-antenne Méditerranée). Le troisième "îlot", appelé "La Friche" se définira, donc, en 2002, dans le frottement aux deux autres, en tant que pôle d’auteurs dédié à la culture vivante (lien vers la page de présentation de l'îlot La Friche).
 
Inauguré en 2004, le Pôle Média, propriété de la Ville de Marseille, est réalisé en partenariat avec l'Europe, l'Etat, la Région PACA, le Conseil Général des Bouches du Rhône, la Communauté Urbaine Marseille Provence Métropole et l'EPA Euroméditérranée. Cet hôtel d'entreprises est entièrement dédié à la filière audiovisuel/cinéma/ numérique. Une cinquantaine d'entreprises y ont établi leur siège, employant près de 1 000 salariés, intermittents....
 
Le Pôle Patrimoine
 
Savoir d'où l'on vient pour mieux savoir où l'on va : voilà le coeur de l'activité de ce pôle qui abrite trois grandes institutions de la préservation du patrimoine. Doté d'équipements technologiques de pointes, le Centre Interdisciplinaire de Conservation et de Restauration du Patrimoine (CICRP) intervient sur la recherche, la préconisation et l'engagement de mesures et de techniques innovantes en matière de restauration d'oeuvre d'art, issues nottament du Louvre ou du Château de Versailles.
 
L’Institut National de l’Audiovisuel (l’INA) Méditerranée collecte, conserve, gère et exploite les programmes des radios et télévisions publiques régionales, afin de promouvoir et diffuser la mémoire audiovisuelle de Provence-Alpes-Côte d’Azur et de la Corse. INA Méditerranée coopère également avec les détenteurs d’archives nationales de télévisions du pourtour méditerranéen, en vue de la création d’une base documentaire euroméditerranéenne.
 
Enfin, les Archives de la Ville de Marseille rassemblent, protègent et valorisent les documents et collections qui racontent les 2 600 ans d’histoire de la plus ancienne cité de France.
 
Au final, sur les 3 îlots de la friche industrielle, artistes, danseurs, musiciens, metteurs en scène côtoient au quotidien dirigeants d'entreprises de création, production, édition et diffusion de contenus, des consultants, des prestataires techniques des structures d'animation et de promotion.
 
Une démarche unique en Europe au service du développement de toute la filière des industries créatives.
 
Info